Accueil > Наши акции/Nos actions, News > 12 juin, Paris soutient joyeusement la Marche des millions en Russie

12 juin, Paris soutient joyeusement la Marche des millions en Russie

par Anne Rio

Quoi de commun entre les partisans anti-franquistes des années 1930, les ouvriers polonais de Solidarność des années 1980 et les manifestants russes de la Marche des millions en 2012 ? Ces quelques vers au moins :

Arrache les barreaux des murs!

Brise les chaînes, casse le fouet !

Et les murs vont tomber, tomber, tomber

Et ensevelir le vieux monde !

Entonnée en choeur, par quelques dizaines de manifestants, accompagnés à la guitare par Ania, la chanson « Les murs » jette un pont entre les générations et les peuples.

En écho aux rassemblements qui se déroulent au même moment en Russie, l’Union des électeurs russes (UERF) a organisé une manifestation festive, musicale, culinaire et bucolique. Hier soir, 12 juin, jour de la fête nationale russe, et surtout jour de la Marche des millions en Russie, les Russes de Paris, de province et les Français intéressés par le destin de la Russie, se sont rassemblés au jardin Tino Rossi. Les manifestants ont bravé la pluie et le froid, mais non la loi anti-manifestation et la police comme leurs compatriotes de Russie.

Au menu : Harengs sous le manteau, salade Olivier, brioches et kvas, préparées par Natacha et Nastia, tout juste diplômée de l’école Cordon Bleu. « Nous avons voulu organiser autre chose qu’un meeting avec pancartes et slogans. Nous voulons que ce soit un moment chaleureux et de partage. Pour changer les choses, les gens doivent se rencontrer, échanger, faire des projets ensemble. C’est avec une société civile forte et indépendante que sortiront les nouveaux hommes politiques. Nous regardons l’avenir de la Russie avec optimisme.  » C’est ainsi qu’Olga, une des organisateurs de l’évènement entame le tour de parole au micro. Mission réussie ! Avec un brin d’humour, et beaucoup de chaleur, Seva déclare simplement : « Je ne sais quoi dire, si ce n’est : merci Poutine, car grâce à toi, j’ai eu l’occasion de rencontrer de telles personnes ! ».

Les quelques dizaines de manifestants venaient de tous les horizons : de Moscou ou de Saint-Pétersbourg, de Novossibirsk et de Rostov sur le Don, de Paris et de Dijon, d’Arménie et de Tchétchénie. Ils ont été rejoints par Catherine et Paul. De tous les combats, ils soutiennent les Indignés de Paris aussi bien que les manifestations qui se déroulent actuellement au Mexique ou au Canada. « Nous nous battons pour la liberté sur tous les fronts ».

Dispersion en chansons et feux de Bengale. Le joyeuse équipe de l’Union des électeurs russes et des partisans de la démocratie en Russie donne rendez-vous aux participants le 23 juin pour la 2e séance de leur université ouverte consacrée aux manifestations russes en province.

 

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :