Accueil > Наши акции/Nos actions, News > Couronnement de Poutine : théâtre absurde à Saint Michel

Couronnement de Poutine : théâtre absurde à Saint Michel

Des policiers russes et autres OMON, CRS couleur locale, essaient de faire taire les opposants, et les encerclent avec une grille au moment où Vladimir Poutine arrache sa couronne des mains de Vladimir Tchourov, Président de la Commission électorale de Russie. Un solide gaillard portant masque de mort et brandissant la célèbre faux, soutient une pancarte où est inscrit : « Elections à Astrakhan, Mort à la démocratie ! ».

Référence aux évènements autour des élections truquées à la municipalité d’Atrakhan le 4 mars dernier et de la grève de la faim de Oleg Cheïn, maire de la Ville, à qui on a volé l’élection, et d’une vingtaine de ses partisans. La mère patrie, figurée par une grande femme blonde enceinte de quelques mois, se jettent sur Poutine et lui déclare qu’il a étouffé la démocratie. Ou encore, figure médiatisée surtout à travers les réseaux sociaux, Sveta de Ivanovo, arbore une T-shirt jaune avec l’inscription « Je déchire tout pour Poutine » et déclare « Je m’habille plus mieux maintenant, j’ai acheté un nouveau iPhone ». La vraie Sveta de Ivanovo, ingénue s’il en est, avait apporté son soutien au candidat Poutine en déclarant devant la caméra : « « Je m’appelle Svetlana, je viens d’Ivanovo. Russie Unie [le parti du pouvoir] a fait beaucoup de succès. Ils ont redressé l’économie, nous avons commencé à plus mieux nous habiller. Il n’y avait pas ce qu’il y a maintenant. Ce sont de très grands succès. ». La vidéo avait été raillée ou soutenue, mais surtout largement diffusée sur les réseaux sociaux en Russie au moment de la campagne. Voici quelques scènes du théâtre absurde qui s’est déroulé hier à Paris, place de la Fontaine Saint Michel. Toute la mise en scène a été préparée par l’Union des électeurs russes et des partisans de la démocratie en Russie (UERF). Des sympathisants déguisés en Nikita Mikhalkov, célèbre réalisateur, soutien du régime Poutine, ou autre Catherine la Grande ont rejoint la flashmob. Les comédiens-activistes ont attiré l’attention des badauds amusés et une rangée de photographes et de vidéastes s’est formée. L’UERF est né du mouvement spontané de contestation aux fraudes électorales législatives en décembre 2011. Ces citoyens russes et autres partisans ont organisé plusieurs manifestations à Paris ces derniers mois, en soutien aux manifestations massives qui se sont déroulées à Moscou et dans les grands villes russes. Lidia, l’une des activistes du mouvement, indique que « nous avons bien entendu été très déçus du résultat, nous espérons que le mouvement ne s’arrêtera pas là. Notre Union essaie de mener des actions pour transformer les choses en profondeur ». L’Union rassemble beaucoup d’étudiants et d’universitaires mais essaie de toucher d’autres membres de la diaspora russe, qui comptent pas loin de 40.000 personnes en France. Les mobilisations russes de cet hiver sont elles amenées à apporter des changements en profondeur dans la société civile et dans la politique russe. La réponse sera apportée dans les mois et années qui viennent. Cependant, si ce genre de théâtre de rue fleurit, c’est un bon signe.

Anne Rio

Photo: Dilyara Salakhova

http://www.facebook.com/events/392626267438430/

http://openaction.ru/creative/putina-uzhe-koronovali-v-parizhe.html

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :